Dictionnaire de la Gaule

Novembre 1999.  “Alésia le Procès”  a obtenu le trophée du meilleur documentaire historique aux rencontres des télévisions européennes de Narbonne et a suscité quelques passages sur les ondes radios et télévisées mais le silence tombe à nouveau sur la découverte d’Alésia.

dictionnaire historique de la gaule des origines a clovisEn décembre 2000 André Berthier quitte ce monde. Si cette bataille d’Alésia est méconnue quant à son déroulement de la plupart d’entre nous elle n’en est pas moins située pour le commun des mortels là où tous les livres d’histoire la situe : à Alise-Ste-Reine, en côte d’Or. Ce  « cliché »  appartenant à la grande famille des croyances a fini par devenir un dogme  véhiculé au fil du temps par un  simple « on a dit que.. » ne suscitant plus aucune curiosité et interrogation  de la part de chercheurs qui, pour certains, du sommet de leur montagne ne croient qu’en leur certitude et pour d’autres  n’aiment pas qu’on trouve ce qui leur a échappé.

Installé en libéral, au carrefour des principales facultés et écoles de Montpellier, étant moi-même issu d’un milieu universitaire,  rencontrant des dizaines d’enseignants venant de tous les horizons j’avais pu me rendre compte que malgré leur bagage universitaire, leur connaissance sur la Gaule en était restée à l’Histoire apprise dans le secondaire.

Cette « histoire apprise »  s’était pour tous comme figée  à des clichés et quelques stéréotypes : les Gaulois étaient des « barbares », vivant dans des huttes, dans un pays couvert de forêts, des druides y pratiquaient des sacrifices humains.  les Romains arrivèrent, nous pacifièrent et nous apportèrent la civilisation. Je décidai donc de bâtir un ouvrage, sous forme de dictionnaire, sans aucune  prétention, si ce n’est celle de faire découvrir et aimer cette Gaule, avec tous ceux qui l’ont bâtie et parcourue.

« L’idée fut de concevoir un ouvrage, accessible à tous, qui permît de trouver les renseignements recherchés, tout en y parcourant l’Histoire. Les astérisques et les renvois en seront les indicateurs de direction nécessaires. Je suis donc parti, tel un voyageur, à la recherche de l’histoire de la Gaule, rassemblant les divers événements, recueillant les témoignages qui parsèment  son passé. »

Jean Pierre Picot